Microsoft dit non à la reconnaissance faciale pour la police américaine

Publié le 05/11/2024
مدونة ذكاء


Microsoft a annoncé l'interdiction de l'utilisation de ses services Azure et OpenAI, notamment la reconnaissance faciale, par les services de police américains dans un geste significatif. Cette décision intervient dans un contexte de préoccupations croissantes concernant les biais et les erreurs potentiels des systèmes de reconnaissance faciale, en particulier envers les minorités.

Ces technologies peuvent être sujettes à des taux d'erreurs plus élevés lorsqu'il s'agit d'identifier correctement les personnes de couleur, selon des études. Cela soulève des inquiétudes quant à leur utilisation dans des domaines sensibles comme l'application de la loi. Microsoft se joint à d'autres géants technologiques tels qu'Amazon et IBM qui ont imposé des restrictions similaires sur l'utilisation de leurs systèmes de reconnaissance faciale par les forces de l'ordre.

Cette décision soulève des questions complexes sur l'équilibre à trouver entre la protection de la vie privée et les besoins légitimes de l'application de la loi. Bien que ces technologies puissent être utiles dans certains cas, leur utilisation soulève des préoccupations éthiques et juridiques importantes qui doivent être prises en compte.

Microsoft semble avoir choisi de privilégier la protection des droits individuels et de prévenir les potentiels abus, au détriment de certaines applications policières. Cette décision pourrait inciter d'autres entreprises à suivre le mouvement et à adopter des politiques similaires. Ainsi, elle contribuerait à façonner les normes éthiques de l'industrie technologique.