Les horloges nucléaires se rapprochent de la réalité grâce aux avancées sur le scandium-45 et le thorium-229

Publié le 04/30/2024
مدونة ذكاء

Des progrès significatifs ont été réalisés dans le développement des horloges nucléaires, qui promettent une précision de chronométrie sans précédent. Le scandium-45 et le thorium-229 sont au cœur de ces avancées.



Les horloges nucléaires pourraient bientôt devenir une réalité grâce à des percées majeures dans la recherche. Elles sont basées sur les oscillations des noyaux atomiques plutôt que les transitions électroniques.

Les chercheurs ont excité l'isomère du scandium-45 avec des impulsions de rayons X ultra-brillantes. Sa demi-vie longue et ses transitions nucléaires stables en font un candidat prometteur pour les horloges.

Des équipes en Allemagne et en Autriche ont excité les noyaux de thorium-229 dans un état métastable de basse énergie avec de la lumière ultraviolette sous vide générée par laser. Cela ouvre la voie à des horloges nucléaires plus stables et pratiques, potentiellement à l'état solide.

Malgré des avancées, des défis techniques persistent. Par exemple, le besoin de sources de rayons X de haute intensité et de systèmes de détection à faible bruit. De plus, l'identification de matériaux appropriés et le développement de méthodes pour contrôler et mesurer les états nucléaires nécessitent plus de recherches.

Si ces obstacles sont surmontés, les horloges nucléaires pourraient révolutionner de nombreux domaines, de la précision des systèmes GPS aux tests des théories de la physique fondamentale. La compétition pour développer l'horloge la plus précise au monde est plus que jamais.