De Papyrus carbonisés à la tombe de Platon : une avancée archéologique majeure

Publié le 04/26/2024
مدونة ذكاء

Des chercheurs ont déchiffré des rouleaux de papyrus carbonisés d'Herculanum, identifiant le lieu de repos final de Platon à l'Académie platonicienne à Athènes grâce à des technologies d'imagerie avancées et de l'IA.



Détails de la découverte

Les rouleaux, préservés sous des cendres du Mont Vésuve en 79 après J.C., ont été étudiés dans le cadre du projet "GreekSchools" dirigé par Graziano Ranocchia, un papyrologue de l'Université de Pise. Ce projet vise à mieux comprendre les textes anciens grâce à des méthodes technologiques modernes, et il est mené en collaboration avec le Conseil national de la recherche et d'autres institutions.

Le site d'enterrement de Platon

Platon a été enterré dans un jardin privé de l'Académie platonicienne, près d'une zone sacrée dédiée aux Muses, connue sous le nom de Museion ou sacellum. Cet emplacement est plus précis que ce qui était connu auparavant, car on savait seulement qu'il était enterré dans l'enceinte de l'Académie.

Autres perspectives historiques

Le papyrus éclaire une période tumultueuse de la vie de Platon. Il suggère qu'il a été vendu en esclavage entre 404 et 399 av. J.-C. à la suite de la conquête spartiate de l'île d'Égine, plutôt qu'en 387 av. J.-C. en Sicile, comme on le croyait auparavant.

Progrès technologiques en archéologie

Les percées dans le déchiffrement des papyrus ont été possibles grâce à l'utilisation de l'imagerie infrarouge, ultraviolette, thermique, tomographique et microscopique. Ces techniques ont permis de lire environ 30 % du texte, révélant de nouveaux détails sur la vie de Platon et l'environnement académique de son époque.

Directions futures de recherche

Le projet de recherche en cours devrait se poursuivre jusqu'en 2026. On espère découvrir davantage sur les philosophies de Platon et le contexte historique de l'Académie. Cette découverte offre une image plus claire du lieu il a contribué à une compréhension plus profonde de l'héritage intellectuel de la Grèce antique.

Cette trouvaille marque une étape importante dans la recherche historique et archéologique. Elle offre de nouvelles perspectives sur la vie d'un des philosophes les plus influents de l'histoire et le cadre académique qu'il a encouragé.